Calcul du prix d'achat d'une maison à vendre

Primo-accédants : ce que vous devez savoir sur l’offre d’achat

Vous vous lancez dans l’achat de votre premier bien immobilier ? Les primo-accédants ne sont pas toujours très rassurés et peuvent se sentir perdus devant les démarches à accomplir une fois qu’ils ont visité la maison de leurs rêves. Découvrez ce qu’est l’offre d’achat et à quel moment il faut la formuler.

Qu’est-ce qu’une offre d’achat ?

Également appelée « offre de prix », « option d’achat » ou « promesse d’achat », l’offre d’achat est à l’acquéreur ce que la promesse de vente est au vendeur. C’est un acte juridique qui vous engage vis-à-vis du vendeur à acquérir le bien si l’offre est acceptée. Que vous achetiez un petit appartement dans la banlieue lyonnaise ou une villa de luxe sur la Côte d’Azur, la rédaction d’une offre d’achat constitue une étape indispensable au cours d’un investissement immobilier. Elle doit donc contenir le prix proposé, la durée de validité de l’offre, le délai de rétractation, les modalités de réponse du vendeur et le moyen de financement. Il faut aussi spécifier que si le vendeur n’accepte pas l’offre dans les délais, celle-ci ne sera plus valable. Vous pouvez également décrire le bien, sa surface habitable, le nombre de pièces…

Comment rédiger une offre d’achat ?

Avant de rédiger votre offre d’achat, vous devez être sûr de proposer le tarif qui vous semble le plus juste. Vérifiez le prix au m² du bien qui vous intéresse et comparez avec les prix du marché. Vous pouvez pour cela analyser les annonces de chaque agence immobilière de luxe ou non. Si vous engagez une négociation, misez sur une marge pertinente, en accord avec le montant des travaux et le nombre de points faibles que vous avez relevés. Vous pourrez trouver des modèles d’offres d’achat en ligne ou bien demander des conseils à votre agent immobilier.

Quelles sont les obligations pour l’acquéreur ?

Une fois que l’acheteur a rédigé une offre au prix qu’il souhaite et que celle-ci a été acceptée par le vendeur, l’offre d’achat apparaît comme une sorte de contrat qui empêche l’acquéreur de revenir sur sa proposition. Il est sûr de lui et il s’est engagé à acheter le bien.

Quelles sont les obligations pour le vendeur ?

Si le vendeur reçoit une offre d’achat inférieure au prix qu’il demande pour le bien, il a la possibilité de ne pas accepter la proposition ou encore de faire une contre-offre. En revanche, si une offre est faite au prix, il n’a pas le droit de refuser.