commission agent immobilier

Pourcentage agent immobilier : quel est le montant de leur commission ?

Un agent immobilier facilite la vente d’un bien immobilier, mais son travail a un coût. Rémunéré sous la forme de commissions, il touche un pourcentage du prix de vente. Cette somme n’étant pas encadrée par la loi, comment connaître son montant ?

commission agent immobilierUn affichage réglementé

Si le montant des frais d’agence est libre, son affichage est réglementé : il doit figurer en TTC à l’entrée du local commercial. Certaines pratiquent un forfait, mais la plupart des agences calculent un pourcentage sur le prix de vente du bien immobilier. Il peut être dégressif selon le montant de la transaction. Tout ne revient pas à l’agent immobilier, l’agence en garde une grande partie pour couvrir ses charges. Ainsi, le pourcentage de l’agent immobilier ne correspond pas au montant que l’acheteur ou le vendeur lui versera.

Le montant des frais d’agence

Les frais d’agence comprennent la rémunération du travail de l’agence et de l’agent immobilier :

  • l’estimation du bien ;
  • la publication de l’annonce ;
  • les visites ;
  • la négociation ;
  • la préparation et la signature du compromis de vente ;
  • la réalisation de l’acte de vente…

L’intervention d’un mandataire indépendant coûtera moins cher qu’une agence, entre 3 % et 5 % du prix de vente, dans la mesure où il n’a pas de frais de structure commerciale. Néanmoins, son portefeuille de biens sera moins important que dans une agence. En revanche, il touchera l’intégralité de la commission.

L’agence immobilière demande généralement entre 5 % et 8 % du montant de la vente immobilière. Ses charges fixes, surtout en tant que franchisée, sont beaucoup plus importantes que les mandataires immobiliers. Le pourcentage de l’agent immobilier, quant à lui, s’élève entre 7 % et 30 % du montant des frais d’agence. Bien souvent, il est en effet rémunéré comme un commercial, sans salaire fixe, les commissions étant destinées à le motiver.

Qui verse les frais d’agence ?

Si c’est le vendeur qui a fait appel à une agence pour la vente de son bien immobilier, c’est lui qui devra verser les frais d’agence. Mais il est possible de prévoir une clause au contrat stipulant que ces frais seront partagés entre le vendeur et l’acheteur ou seront intégralement à la charge de ce dernier.

Le versement des frais d’agence a lieu lors de la signature de l’acte de vente si ceux-ci sont à la charge de l’acquéreur. En revanche, s’ils sont à la charge du vendeur, ils seront payés par le notaire à l’agent immobilier dès lors que les fonds seront encaissés. Si l’acte de vente n’est pas signé, aucune commission ne sera versée.

Comment les diminuer ?

Il est possible de réduire le montant de ces frais, mais avant la signature de l’acte définitif chez le notaire. La concurrence entre agences étant très forte, il faut en effet comparer les prix et négocier. Il est ainsi plus facile de faire baisser le coût dans les zones plus tendues où l’offre est inférieure à la demande. L’argument le plus convaincant pour payer moins cher est de proposer un mandat exclusif à l’agence.
Par ailleurs, l’agent immobilier peut également faire un effort sur son pourcentage pour finaliser une vente à l’instar du vendeur.